Mardi 19 octobre 2004 — Dernier ajout samedi 3 juin 2006

La gazette du dragon

Pour régulièrement tenir informées les personnes intéressées et les habitants du canton sur le projet « Mondes et Dragons », une « gazette du dragon » a été créée et doit très bientôt être diffusée au niveau cantonal.

A l’intérieur de cette gazette, des articles humoristiques mais aussi et surtout, des informations quant aux actions et manifestations prévues, les ateliers mis en place et l’avancement du projet.

Si vous souhaitez obtenir une gazette afin de vous faire votre idée du projet, téléphoner à la Mairie au 05 53 55 31 05, demander Vanessa ou Stéphanie.

Quelques articles pour rire un peu :

  • Une information très importante a fait l’objet hier (23h07 heure de Zigbniorks) d’une diffusion à l’AFP : un chercheur qui travaillait depuis plusieurs années en secret et en toute illégalité sur des dragons qu’il détenait en captivité a laissé par mégarde s’échapper tous ses spécimens…

Dragon2

Il résulte des informations dont nous disposons (en dépit du fait qu’elles soient classées secret défense), qu’un grand nombre de ces « choses » se sont réfugiées dans le sud ouest de la France et plus précisément dans un canton rural du nord est de la Dordogne dont nous tairons le nom pour ne pas semer la panique parmi la population. Pour simplifier les choses, nous l’appellerons le Canton d’E.

Une cellule de crise a été constituée dans l’urgence Celle-ci se dénomme BIAD [1] et est constituée de spécialistes des dragons. Elle est appuyée par des experts du monde entier. Quoiqu’en prison, le savant de Zigbniorks a d’ores et déjà déclaré qu’il collaborerait activement à l’enquête et a donné quelques clichés des spécimens qui se sont évadés.

Il n’y a aucune raison de céder à la panique :

  • pour vous tenir régulièrement informés, cette Gazette du Dragon a été créée.
  • attraper un dragon n’est pas très difficile et cette Gazette a aussi pour objet de vous donner toutes les informations indispensables pour cela.

Chaque habitant est invité à signaler immédiatement toute rencontre « dragonitique » à la BIAD ou à la Mairie de sa commune.

Dragon3

  • Si l’on se réfère au Petit Robert, le mot « dragon » recouvre plusieurs significations :
    • Animal fabuleux qu’on représente généralement avec des ailes, des griffes et une queue de serpent. V. chimère, guivre, hydre, tarasque. Un dragon gardait les pommes d’or du jardin des Hespérides. « Pour ravir un trésor, il a toujours fallu tuer le dragon qui le garde » (Giraudoux). En terme technique de blason, cela signifie une figure de fantaisie représentant un reptile à deux pieds.
    • Sens figuré : Gardien, surveillant vigilant et intraitable — Plaisant. Un dragon de vertu, une femme affectant une vertu farouche. « Mais, Monsieur, votre femme passe pour un dragon de vertu dans toute la ville » (Musset) Vieilli. Femme acariâtre, violente, aux manières brutales. V. Démon, diablesse.
    • Dans l’iconographie chrétienne, Figure du démon (V. Serpent). Saint Michel terrassant le dragon.
    • Dragon volant : genre de reptiles (Sauriens) caractérisés par la présence d’un repli membraneux formant parachute.
    • Anciennement : Soldat de cavalerie. Expéditions des dragons contre les huguenots, sous Louis XIV. V. Dragonnade. — Moderne. Dragons portés, motocyclistes, etc. qui remplacèrent les groupes cyclistes des régiments de cavalerie.

[1BIAD : Brigade d’Intervention Anti-Dragons.