Vendredi 25 juillet 2014

Excideuil rejoint le réseau Villes et Villages des Justes de France

Le Conseil Municipal a voté pour qu’Excideuil rejoigne le réseau « Villes et Villages des Justes de France » qui regroupe 191 communes.
En effet, la ville a abrité trois « Justes Parmi les Nations » reconnus par le Mémorial de Yad Vashem et le Comité Français pour Yad Vashem.

Le Réseau « Villes et Villages des Justes de France » est destiné à réunir les communes ayant nommé un lieu porteur de mémoire - rue, place, allée, jardin, square, stèle… - pour perpétuer le souvenir et les valeurs portées par les « Justes parmi les nations », ces femmes et ces hommes qui, avec courage et au péril de leur vie, ont, au cours de la seconde guerre mondiale, sauvé des Juifs en s’opposant aux persécutions antisémites nazies et à l’Etat français de Vichy.

Jane et Gaston de Créty, qui avaient un château à Anlhiac, ont été reconnus « Juste parmi les Nations » en 1991 et Albert Faurel, directeur de l’école de garçon puis du collège d’Excideuil pendant la guerre, avait été distingué le 26 octobre 2008.

Cette distinction avait été soutenue par Madeleine Dubut qui fut élève d’Albert Faurel et présidente de l’Association des Anciens Élèves de la Cité Scolaire.

La Municipalité a honoré ce héros, qui avait abrité des jeunes juifs dans son établissement en donnant son nom au Square près de la Mairie tandis que la Cité Scolaire a baptisé l’auditorium en son nom également.

Des communes voisines -Clermont d’Excideuil, Saint Raphaël et Coulaures- ont également rendu hommage aux actions courageuses de certains habitants en ces temps troubles, ainsi, il est envisagé de créer un mini-réseau en Périgord vert au sein du réseau national.

Albert Faurel
Albert Faurel