Samedi 27 septembre 2003 — Dernier ajout mardi 6 juin 2006

Une absence d’image forte …

L’aménagement de l’espace public à excideuil

Une absence d’image forte, un manque de reconnaissance, un atout : les espaces publics.

Excideuil, comme Brantôme, Saint-Jean-de-Côle ou encore Jumilhac-le-Grand ou Tourtoirac, possède un monument phare du plus grand intérêt architectural, mais à la différence de ces communes, celui-ci n’est pas ouvert à la visite.

En conséquence et en terme de politique patrimoniale, il s’agit de travailler à l’échelle du bourg aussi bien pour la restauration, la mise en valeur que pour la communication. En terme de gestion, la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP)apparaît dès lors comme un outil particulièrement adapté pour peu que l’on veuille bien l’utiliser.

Barrage du moulin de la Baysse
L’image d’Excideuil doit s’appuyer sur un ensemble architectural de qualité à découvrir au fil d’une promenade.

En effet, ce patrimoine se découvre exclusivement de l’extérieur (château, mais aussi hôtels particuliers …). En ce sens, la création du Circuit de découverte répond parfaitement à la problématique. La présence de nombreux commerces, d’un important marché hebdomadaire, de produits typiques et très positifs en terme d’image connotée Périgord (marché au gras primé, marché aux truffes) renforce l’intérêt de la pratique de son espace public.

Il s’agit donc aujourd’hui essentiellement de s’occuper de la dernière partie du décor : « le sol et le plafond ».

À l’occasion des Journées du Patrimoine 1998, un inventaire de la nature des sols d’Excideuil a été réalisé. Il permet d’apprécier la valeur et la diversité de l’existant et demeure un outil de sensibilisation de la population.

D’après l’étude faite par Luc Joudinaud, architecte et Pierre Marsaa, urbaniste, en octobre 2001.