Mardi 30 septembre 2003 — Dernier ajout mardi 6 juin 2006

L’acquis

L’aménagement de l’espace public à excideuil

Il n’est pas possible d’appréhender la question de l’aménagement du bourg sans se poser la question du patrimoine. Quel est-il ? Quelle est sa valeur intrinsèque ou relative ? Quel traitement mérite-t-il ? Quelle attention nécessite-t-il ?

Fontaine place Bugeaud

La valeur du patrimoine excideuillais

En préambule, il convient donc de répondre à ces questions.

Le guide de découverte de la ville d’Excideuil édité pour les journées du patrimoine 1997 à l’occasion de l’inauguration du Circuit de Découverte s’ouvre sur la page suivante :

Décrite comme «  de toute Antiquité tenue au nombre des villes closes du Périgord… laquelle étant en sa fleur contenoyt sept églises et monastères et trois hospitaux et le nombre de mille sept cents maisons et familles », la ville d’Excideuil fut fondée autour d’un monastère dont le testament d’Arédius atteste la présence dès 572. Sis aux confins du Périgord et du Limousin, en flèche du système fortifié de la Vicomté de Limoges dont ils forment une des pièces maîtresses, la ville et son château constituent au XIIe siècle la capitale politique et le siège de la cour vicomtale. La visite d’Excideuil, qualifiée en 1582 de « plus belle et entière terre que le seigneur Roy aye pour le présent en ses Comtés de Périgord et Vicomté de Limoges », vous conduira au cœur du passé millénaire et prestigieux d’une cité médiévale dont l’histoire est intimement liée à celle du Périgord, du Limousin et de l’Aquitaine.

Retour Sommaire

Les monuments historiques

L’importance du patrimoine protégé, monument ou site, indique bien aujourd’hui le niveau de reconnaissance national de ce patrimoine (service des Monuments Historiques / Ministère de la culture et de la communication).

La commune compte en effet :

  • Trois édifices inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques ;
  • L’ensemble du centre bourg inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques ;
  • Une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager en application depuis 1997.
  • Un site naturel classé Monument Historique

À ce titre elle se place pour le Nord du département juste derrière Brantôme qui compte, elle, une dizaine de protections sur le territoire de la commune.

Retour Sommaire

Une vaste zone protégée

277 ZPPAUP ont été créées en France, 538 sont actuellement à l’étude. L’Aquitaine arrive en tête après la Bretagne et la région Rhône-Alpes pour le nombre de créations (27). En Aquitaine, les ZPPAUP se situent presque toutes en Dordogne (23) ce qui en fait le premier département de France après le Finistère.

La Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager couvre plus de 50% de la superficie du territoire de la commune, chiffre qui à lui seul indique bien le poids de l’enjeu patrimonial et la place que la commune a bien voulu lui accorder dans sa réflexion sur sa politique de gestion du territoire.

La ZPPAUP est une servitude dont le règlement a été élaboré conjointement entre l’état et la commune.

Retour Sommaire

Un ensemble patrimonial de tout premier plan au nord du département

Au-delà de ce patrimoine protégé, Excideuil offre la particularité de présenter :

  • Un ensemble urbain homogène allant de la période romane jusqu’au XIXe siècle.
  • Une quantité importante de vestiges d’architecture romane.
  • Un ensemble remarquable d’hôtels des XVIIe et XVIIIe siècles, anciennes propriétés de maîtres de forge.
  • Une structure urbaine radiante au contour encore net et aux entrées encore marquées.

Pour l’ensemble de son patrimoine, structure urbaine, bâti courant, Excideuil se place certainement en tête derrière Brantôme et devant Saint-Jean-de-Côle et Hautefort dont le bâti courant présente moins d’intérêt.

D’après l’étude faite par Luc Joudinaud, architecte et Pierre Marsaa, urbaniste, en octobre 2001.

Retour Sommaire