Vendredi 14 janvier 2005 — Dernier ajout mardi 30 mai 2006

Un drôle de comédien !

Jeudi 29 avril marquait la fin de la saison 2003/2004 du collectif des Voix de l’Hiver avec la représentation de la pièce de Jean-Louis Bauer par la Compagnie Chantier Théâtre de « Y a-t-il un comédien dans la salle ? » avec Xavier Bermudez.

Comédien dans la salle ?

La pièce a été jouée une première fois dans l’école de Saint Médard pour une représentation scolaire qui a beaucoup plu aux enfants.

La version tout public a, quant à elle, été jouée dans la salle polyvalente de la commune devant plus de 80 personnes.

Encore un succès pour cette pièce, portée par un seul comédien, Xavier Bermudez alias Henri Marquinez, grande vedette du cinéma hollywoodien, venu en Dordogne pour présenter son nouveau film « Le Maître des Loups » .

Celui-ci parle de ses relations sentimentales avec les grandes stars du moment mais également de son dernier opus cinématographique, l’histoire d’un homme qui se transforme en loup.

Mais petit à petit, Henri Marquinez dévoile sa véritable personnalité, celle de ne pas être celui qu’il prétend.

Originale et humoristique, la pièce doit beaucoup à son acteur principal Xavier Bermudez, dont le jeu est expressif et le talent à la mesure de ses changements d’attitude.

Il passe d’une émotion et d’un personnage à l’autre et l’on ne s’ennuie pas. Le public ne s’y est pas trompé puisque la pièce a eu beaucoup de succès.

Comédien dans la salle ?2

Une pièce qui fut donc un point final à cette nouvelle saison des Voix de l’Hiver qui a été très riche : en originalité, en humour, en émotion, en beauté. Les spectacles, accessibles à tous ont remporté un vrai succès auprès du public.

Une saison encourageante et enthousiasmante pour le collectif des Voix de l’Hiver qui permet au milieu rural d’accéder à la culture et au théâtre avec des spectacles d’une grande qualité et des acteurs pleins de talent et de poésie.

Dans le canton d’Excideuil, on attend vivement la prochaine saison du collectif des Voix de l’Hiver que l’on espère aussi riche et belle que celle qui s’est achevée le jeudi 29 avril à Saint Médard.