Mercredi 12 mai 2010

Retrouvailles Réussies avec le Burkistan Oriental

Le jumelage avec le Burkistan Oriental s’est déroulé samedi 1er mai et les retrouvailles avec ce pays imaginaire ont été le prétexte à une belle journée de fête.

Retour Sommaire

Un travail de longue haleine

Depuis près de 18 mois, sous l’impulsion de Didier Bédrine, un enfant du pays, imprimeur, attaché à sa ville, les associations, artisans, commerçants, collectivités, restaurateurs, habitants, centre de loisirs et écoles etc… préparaient, par le biais d’un comité de pilotage, une grande fête commune afin de montrer qu’à Excideuil aussi, on savait se fédérer autour de festivités !

A partir d’une idée de départ loufoque sortie tout droit de l’imaginaire fou mais génial d’Alain Calendreau, qu’il fallait présenter comme très crédible, un scénario extraordinaire s’est tissé et c’est ainsi que l’histoire du Burkistan Oriental et de son vieux jumelage avec Excideuil naquit.

Au fur et à mesure des réunions, des répétitions, l’histoire s’est construite, brodée, jusqu’à en devenir celle découverte le 1er mai.

Les petites mains se sont activées, décors, costumes, instruments de musiques, barahouettes et zébrânes ont été fabriqués puis installés afin de parer la ville des couleurs officielles de la minuscule royauté : rose et orange.

La Municipalité a soutenu le projet par le biais de prêt de matériel, de salles et grâce aux concours des employés communaux.

Le scénario bien ficelé a été suivi à la lettre et le mauvais temps avait fait une trêve bienvenue.

Retour Sommaire

Une Arrivée en Grande Pompe

Les « pom-pommes girls » ont parcouru la ville pour attirer le public à la gare, qui à 11h, a vu le train spécial international « débarquer » l’extraordinaire délégation burkistanaise composée du Roi Abulton XX, de la Reine Sahl Mâ Guili et de leur nombreuse suite : Fanfarfelue et les Gais Tapants, ad’mazones chanteuses et œufsnuques, Butineuse Royale, intervieuweuse officielle du Burkistan, Ministres du Temps Perdu et de la Parole Retrouvée, Favorites de la Reine, Grand Mire Lithon et bien sûr, le Grand Chant Bêlant.

Ils ont été dignement accueillis par les élus, et plus particulièrement par le Maire, Serge Micouraud, qui a eu beaucoup d’humour et a joué le jeu tout au long de la journée.

Les discours ont remémoré l’origine du Jumelage et la raison de ces retrouvailles colorées. Pour connaître l’histoire et l’origine du Jumelage

Retour Sommaire

La Pierre de la Bastille

Après la découverte de l’Hymne national Burkistanais et une chorégraphie (répétée par trois fois dans la journée) des pom-pommes girls, le long et joyeux cortège en entamé la visite de la ville avec la guide zofficielle Pôlette.
La première halte a été au niveau de la pierre de la Bastille où Pôlette a conté son histoire et celle de Jean-Baptiste Roumegiéras.
Une version légèrement contestée par le Roi !

Retour Sommaire

Barahouettes, Zébrânes et Fontaine Bugeaud

Une seconde halte dans le parcours, dans la rue Jean Jaurès, a permis au Roi de vérifier que les barahouettes, véhicules omni-polyvalents officiels et les zébrânes, animaux emblématiques du pays avaient bien supporté le voyage (qui a duré trois mois).

A la Fontaine Bugeaud, Pôlette la guide, a commencé l’historique de la Fontaine. Puis le Grand Mire Lithon et le Grand Chant Bêlant ont découvert les vertus de l’eau de cette fontaine et ont réalisé des rituels mystérieux.

Retour Sommaire

Le Burkisouk

Puis, au son du célèbre chant « Hanikuni », la procession a visité le superbe burkisouk, au décor raffiné dans lequel le public a pu goûter et découvrir divers potions et enchantements : arracheuse de mauvaises pensées, tatoueuse de chocolat, vendeuse des 4 éléments, le salon de thé, les musiciens, les jardiniers du BRuFx, la vendeuse d’élixir, l’esthéticienne royale etc…
La visite du Burkisouk a beaucoup marqué les esprits et la délégation tant il était beau à voir, à sentir et à goûter !

Le célèbre apéro burkistanais, le Thap d’Hur, la découverte de la danse de Bobuck ainsi qu’une danse de l’île de Ghulba de Lhoup’ ont clôturé la matinée.

Retour Sommaire

Le Grand Défilé

L’après-midi, un long cortège a repris la visite de la ville.
De retour vers les barahouettes, une remise de prix a récompensé la beauté de ces véhicules.
Le cortège s’est ensuite rendu, en musique, dans le Rue Gambetta pour le grand défilé à l’américaine avec jeté de confettis.

La fête aurait pu être gâchée suite au « coup de feu » qui a jeté la foule à terre.
Mais les suréquipés Jeunes Sapeurs Pompiers sont intervenus en urgence avec leur ambulance ultra sophistiquée au son d’une musique et d’un chants planants.
Après la panique, la joie : la procession a pu reprendre son chemin au son de la batucada et de « fifres et tambours » jusqu’aux pelouses du château.

Retour Sommaire

Les Jeux Burkistanais

Là, les jeux se sont succédés toute l’après-midi :

  • Course de princes charmants : pour sauver la princesse Za’Belle, Sep’hamoa et Sep’halui, ont escaladé les rochers,
  • Pêche à la mouche des enfants harengs-outangs ;
  • Rugballe  : jeu de balla dans laquelle les joueurs ont les mains attachées,
  • Reconstitution par l’Epée Burkistanaise de la célèbre bataille de la ville d’Uhlala qui vit la victoire des Burkistanais sur les envahisseurs Zakhzistanais.
  • Jeu de Paume Burkistanais, le burkipaume où l’on applique le principe drigpol. Balles et joueurs sont doublés au fur et à mesure.
Retour Sommaire

Danses, repas et Buckshee

Le cortège a ensuite repris son chemin au son de la Batucada et des Gais Tapants pour un moment musical et de danses burkistanais avant la danse du Ballet Royal Burkistanais.

Le soir, beaucoup se sont retrouvés au château pour dîner en musique avec le groupe Anglo-Burkistanais Buckshee.

Retour Sommaire

Remerciements

Cette belle fête n’aurait pu avoir lieu sans le concours de nombreuses personnes.
Difficile de remercier tout le monde sans en oublier mais d’ores et déjà, le Comité de Pilotage remercie la Municipalité, le Maire et son l’ensemble de son Conseil ainsi que les employés communaux de la voirie.
La Municipalité a apporté son concours matériel, son soutien moral et l’aide du personnel, indispensables à la réussite de la fête.
Les élus ont joué le jeu, se sont déguisés aux couleurs du Burkistan, participant pleinement à la fête.

Une vingtaine d’associations se sont impliquées, les participants en ont parlé à leurs amis, leurs familles et l’idée de départ a fini par se répandre comme une joyeuse traînée de poudre, permettant sa concrétisation.
Le chant, le théâtre, le sport, la musique, la fête, les loisirs etc…. tous ces domaines furent de la fête.

Le Centre de loisirs s’est beaucoup impliqué dans la fabrication des décors, les écoles du secteur ont fabriqué des barahouettes, les commerçants et artisans ont décoré leurs vitrines, aidé à la fabrication des costumes, se sont impliquées dans le burkisouk, l’Hôpital Local et bien d’autres ont, d’une manière ou d’une autre participé.
Les restaurateurs ont préparé un menu commun.

Merci également à l’antenne d’Excideuil de la Protection Civile qui a assuré la sécurité de tous durant toute la journée.

Merci aux bénévoles qui ont installé tous les décors, le Burkisouk et qui ont préparé la salle du château toute la semaine précédent la fête, chaque soir après le travail ainsi qu’à tous ceux qui ont prêté leur matériel.

A tous ceux cités ci-dessus et tout ceux qui ont malencontreusement et involontairement pu être oubliés :

UN GRAND MERCI

Le succès d’une telle fête commune sans fausse note incite à continuer dans cette voie.

A bientôt pour une nouvelle grande journée de fête !

Pour voir le compte-rendu complet : Blog de Michel Tirou sur le Burkistan ou Blog de la Rentala

Pour voir les photos de la fête : Blog de Jean-Jacques Joudinaud

Retour Sommaire

Ci-joint, quelques photos, en avant-goût de celles que vous trouverez sur les différents blogs.

La porte Rue Jean Jaurès Installation Vitrine décorée Installation Didier Bédrine Batucada Les Pom-pommes Girls A la Gare Burkisouk Fanfarfelue Commando Zébrânes Les Jeunes Sapeurs Pompiers