Mercredi 17 mars 2010 — Dernier ajout mardi 14 septembre 2010

Résidence de l’Art : Elsa Mazeau

Elsa Mazeau a présenté le résultat du travail mené durant trois mois sur le territoire de quatre communes du canton (Excideuil, St Germain des Prés, St Jory Las Bloux, St Pantaly) avec l’association Excit’œil le samedi 06 mars dans les salles du castelet lors du vernissage de l’exposition « En partanças ».

Pour Elsa Mazeau, cette résidence, réalisée dans le cadre des Résidences de l’Art en Dordogne avec l’Agence Culturelle Départementale, était un cheminement, un questionnement sur le déplacement.

Qu’est ce qui pousse des gens, en l’occurrence des Britanniques, à s’installer dans le Périgord, quels sont leurs liens avec le territoire choisi ?

Dans l’installation sonore « Borie », ces anglais, installés en Dordogne, racontent en occitan leurs périples, et lieux de vie successifs, créant un décalage de langage avec leur accent. Une série de photographies met en scène ces mêmes personnes au seuil des cabanes en pierres sèches dans des forêts hivernales, contraintes par la taille de l’architecture.

Autre partie de l’exposition, la projection vidéo « Antikpool » présente des personnes filmées sous l’eau, installées sur des architectures antiques immergées.

Parallèlement, trois écrans de télévision reproduisent ces mêmes scènes à l’identique, dans des chambres d’hôtel. En vis à vis, des témoignages simultanés en latin et traduits en français intégrant des préoccupations contemporaines - « tour operator », « chirurgie esthétique », « tourisme solidaire » - qui résonnent de manière anachronique avec cette langue morte. Ces touristes racontent les raisons de leurs déplacements, de leurs voyages.

Dans le cadre de sa résidence, Elsa Mazeau a également mené un travail pédagogique avec l’atelier d’arts plastiques du lycée d’Excideuil intitulé « La vie de château ».

Il s’agissait d’un travail basé sur l’architecture en sable qui a nécessité beaucoup de prises de vue photographiques, du fait de la matière utilisée.
Ce travail était très important et a été présenté à l’épreuve du baccalauréat l’année dernière.
Elsa Mazeau a expliqué que cette résidence « lui a permis de découvrir et de voir autrement un territoire encore inconnu, dans ce département qui fait partie de (ses) origines familiales. »

L’exposition est visible jusqu’au 17 avril du mardi au samedi de 14h à 18h.

En savoir plus : association Excit’œil au 05 53 62 45 16 ou Site internet