Mardi 23 août 2005 — Dernier ajout samedi 20 mai 2006

Reprise par léo lagrange

Après la cessation d’activités de l’Amicale Laïque faute de repreneur, le temps était venu de se demander ce qui allait advenir des diverses sections que l’association gérait.

La municipalité a, pour un temps, repris la garderie périscolaire, sans interruption afin que ce service ne manque pas aux parents.

Les loisirs et sections sportives ont été repris par la nouvelle association présidée par Jean François Aublant « Excideuil Sports et Loisirs ».

Il ne restait plus qu’à trouver une solution qui conviendrait à tous pour le centre de loisirs du canton.

Une réunion a été organisée avec les 7 Maires des communes de St Martial d’Albarède, St Pantaly d’Excideuil, Lanouaille, St Médard d’Excideuil, Anlhiac, St Raphaël, Excideuil qui avaient signé un contrat Enfance avec la Caisse d’Allocation Familiales de la Dordogne pour le financement du Centre de Loisirs d’Excideuil ainsi qu’avec la Fédération Léo Lagrange et la CAF.

La Fédération Léo Lagrange a proposé de gérer le Centre et a fait part de ses prévisions financières.

Cela a permis de mesurer ce que « coûte » le travail des bénévoles : en effet, l’Amicale Laïque demandait une participation communale de 8,99 € par jour et par enfant de chaque commune fréquentant le centre, sans augmentation depuis 1997 (somme subventionnée pour chaque Commune par la CAF à hauteur de 48 %).

Après discussion, la Fédération Léo Lagrange a fait une proposition à 21,78 € par enfant et par jour (toujours subventionnée à hauteur de 48 % par la CAF).

Les participations des familles seront légèrement en hausse, s’échelonnant de 12,50 € à 5,50 € par jour selon leur situation.

Les Maires doivent soumettre cette proposition à leurs conseils pour donner une réponse au plus tard la première semaine du mois de juin.
En ce qui les concerne, ils semblaient disposés à l’accepter.

Si tel était le cas, le centre serait ouvert tout le mois de juillet et les vacances de toussaint ainsi que tous les mercredis jusqu’aux vacances de Noël.

Un bilan serait alors fait en décembre pour savoir si les communes souhaitent poursuivre.

La réponse est attendue par de nombreux parents avec impatience !