Vendredi 21 avril 2006 — Dernier ajout mercredi 29 mai 2013

Le Moulin à Images

Patrimoine

Le Moulin à Images a été réalisé par l’artiste Laurent Millet pour permettre la réhabilitation du Moulin de la Baysse situé près de la Loue en face du Stade communal Jean Andrieux.

Le projet était de restaurer le Moulin afin de lui donner une nouvelle existence en l’arrachant à l’abandon.

Une fois réaménagé, il aurait eu pour vocation de devenir un lieu d’échanges, de rencontres et d’activités diverses : expositions, parties de pêche, réunions, lieu de pique-nique etc…

Le groupe de « Nouveaux Commanditaires » qui a commandé cette réhabilitation se composait de l’Association des Amis et Riverains de la Loue, l’Office de Tourisme, le Club Mouche des Trois Rivières et le Centre de Loisirs.

Avec la complicité de l’artiste, le financement de la Fondation de France et la volonté de la municipalité, un magnifique projet a pu se concrétiser et a été dévoilé au public au début de l’été de l’année 2004.

En entrant dans le Moulin, trois vitrines d’exposition apposées au sol s’allument automatiquement grâce à des détecteurs de présence puis en parcourant la chicane aux murs sombres on entre dans la pièce maîtresse de l’œuvre.

Celle des Images de Laurent Millet.

camera obscura Dans cette pièce, une « caméra obscura » projette les reflets de l’eau.
La « caméra obscura » est un procédé lenticulaire qui permet de projeter sur une paroi, une scène extérieure au bâtiment, comme dans un boîtier photographique, l’image projetée est à l’envers, bas en haut.
Le bruit de l’eau enfle. Deux grand panneaux blancs, en verre dépoli, sont disposés face à face. Le cheminement prévu oblige à passer entre les deux panneaux.
A gauche, se dessine le bief amont de l’écluse, à droite l’aval.

On est immergé dans l’eau du moulin que l’on voit courir de part et d’autre de soi. Le sol métallique perforé augmente le bruit de l’eau sous les pieds.

Vers onze heures, sans doute le meilleur moment à cause de la luminosité extérieure, la lumière qui passe au travers des trous des tôles du sol, projette des milliers de gouttes de lumière sur les parois et le plafond.

Si l’on regarde vers l’aval, on discerne au milieu de l’eau des bulles d’air ou de lumière –comme autant de diamants– accentuant le mouvement de l’eau.

Laurent Millet, en créant cette œuvre, a voulu « donner une autre image de l’eau au promeneur en détachant le reflet de la surface de l’eau lorsqu’elle passe dans la caméra pour créer une sorte d’ambivalence quand on voit l’image ».

En continuant la progression on rejoint la porte opposée pour revenir à l’extérieur.

Les travaux effectués ont permis la restauration complète du moulin. Un hangar pour abriter les canoës et les kayaks a été construit.

Une salle pédagogique et d’exposition sur l’eau et la nature a été aménagée.

Depuis son inauguration en juin 2004, le Moulin sert à l’association de pêche pour l’organisation et la mise en place de la fête de la pêche qui se déroule chaque année.

Diverses associations l’utilisent pour leurs réunions ou leurs repas annuels et certains particuliers peuvent en demander l’utilisation à titre privé.

En se promenant au Moulin de la Baysse, un peu plus loin le long de la rivière, on découvre une une autre réalisation du programme des Nouveaux Commanditaires : la passerelle sur la Loue ou Lodelaloue.

Le Moulin avant sa rénovation (photo de gauche) et après (photo de droite) Moulin de la Baysse La Loue et moulin de la baysse