Mardi 1er avril 2008

Finale du challenge des Trois Tours

Défaite des « jaunes et noirs » en finale du challenge des trois tours face à Castelmoron : des abeilles trop légères perdent la finale.

Finale à Castelmoron

EQUIPE PREMIERE

Score 20 à 06, terrain gras, Public peu nombreux
Pour Excideuil : 2 pénalités Rivière.
Pour Castelmoron : 3 essais, 1 transformation et un drop

« Une finale ça ne se joue pas ça se gagne » c’est la phrase qui avait trotté tout la semaine dans les têtes Excideuillaises.

Rare finale

Le coach, Jean-Pierre Juge, avait basé son discours sur la rareté à jouer des finales quelles qu’elles soient et a conseillé à ses joueurs de jouer libérés afin de profiter un maximum de ce petit évènement, de prendre du plaisir.

Mais dans les esprits il y avait aussi les défaites enregistrées lors de leurs deux dernières confrontations contre l’adversaire du jour Castelmoron.

La météo perturbent les abeilles

Cette finale, qui aurait dû avoir des parfums de printemps, s’est jouée par un temps automnal ce qui ne fit pas l’affaire de nos abeilles, Castelmoron affichait toujours un lourd paquet d’avant et se contenta d’avancer avec ceux-ci pour pratiquer un rugby restrictif mais terriblement efficace.

Les abeilles, plus à l’aise au soleil, souffraient du vent de la pluie et de ses énormes lot et garonnais qui les firent plier à trois reprises.
Une nouvelle fois Gilles Dufraisse, le président n’avait pas grand chose à reprocher à ses protégés. Ils ont démontré par leur courage et leur combativité que des jours meilleurs sont très très proches, cependant il regrette un nouvelle blessure, celle de Geoffrey Tallet victime d’un mauvais coup (fracture de la mâchoire).

Un beau parcours

Il ne faut toutefois pas oublier le magnifique parcours réalisé par les abeilles pour atteindre cette finale, soulignons aussi la fatigue très perceptible chez certains joueurs due en partie par l’accumulation des matchs à cause d’un calendrier sans beaucoup de repos.

Il faut également souligner l’excellent match réalisé le dimanche précédent à Mézin.
Les abeilles ont ramené du périple lot et garonnais le point de bonus alors que le dernier essai encaissé survint dans les arrêts de jeu, vraiment dommage mais c’est bien pour tous les présents du jour (avec la réserve Jean-pierre Juge le coach enregistrait sa première sélection sous les couleurs jaune et noir déjà portées il y a quelques années…)

Depuis le début de saison l’objectif pour les abeilles est la qualification pour les phases finales du championnat et celle ci passe par une victoire dès dimanche 23 mars contre des Neuvicois en quête de maintien et qui sont dans l’obligation de gagner, eux aussi, afin de se sauver dans cette première série.

Un bon match à jouer, en espérant toutefois qu’un bon état d’esprit anime les deux équipes, que tout ce petit monde pensera à jouer au rugby et seulement au rugby et que l’enjeu du résultat ne polluera pas l’environnement.

EQUIPE RESERVE

L’équipe réserve, quant à elle et après la grosse déconvenue à Mézin due essentiellement aux absences de trop de joueurs, doit confirmer sa place dans les qualifiés en continuant à s’appliquer dans un rugby de mouvement.

Dimanche 23 mars au stade Jean Andrieux : réception de Neuvic, un match où les deux équipes ont des enjeux différents mais très important pour la fin du championnat, un bon match à voir pour les supporters des abeilles qui n’en doutons pas seront très nombreux à venir les encourager.