Lundi 16 mars 2015

Eléctions Départementales

La loi du 17 mai 2013 relative aux élections locales a supprimé les élections cantonales qui sont remplacées par les élections départementales.
Ces dernières se dérouleront les dimanche 22 et 29 mars 2015.
Le Conseil général deviendra ainsi le Conseil départemental, et les conseillers généraux des conseillers départementaux.
Le Conseil départemental « règle par ses délibérations les affaires du département ».

Cette loi divise par deux le nombre de cantons qui passeront de 3.818 à 2.054.
Cette réduction a conduit le ministère de l’Intérieur à un redécoupage des cantons, cette carte était restée dans son ensemble inchangée depuis 1801.

Le mode de scrutin change également.
Avant la loi du 17 mai 2013, les élections cantonales avaient lieu tous les trois ans pour renouveler par moitié les conseils généraux.

A partir de l’année 2015,les électeurs désignent tous les six ans, au scrutin majoritaire à deux tours, un binôme obligatoirement composé d’un homme et d’une femme.

Ce scrutin paritaire vise à combler le déficit de parité dans les assemblées locales.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 9.097 binômes sont candidats, ce qui représente 18.194 candidatures individuelles réparties dans 2.054 cantons.

En 2015, 4.108 conseillers départementaux seront élus dans toute la France.

Pour voter aux élections départementales, il faut être de nationalité française, être âgé de 18 ans révolus, jouir de ses droits civils et politiques et être inscrit sur une liste électorale.

Pour être élu au premier tour, un binôme devra recueillir à la fois la majorité absolue (50% des suffrages exprimés plus une voix) et le quart des électeurs inscrits.
Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour est organisé.

Au second tour, sont autorisés à se présenter les binômes ayant obtenu au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits. Cependant, comme cette seconde condition est sévère, notamment en raison de l’abstention souvent élevée, le code électoral autorise le binôme qui a recueilli le plus de suffrages, après le binôme remplissant les conditions, à se maintenir, ou les deux si aucun ne remplit les conditions, comme cela était déjà le cas précédemment avec le scrutin uninominal. Au second tour, la majorité relative (le plus grand nombre de voix) suffit pour être élu.

Canton d’Excideuil :
Le canton d’Excideuil a été fortement redécoupé et agrandi. Il portera le nom de Canton Isle Loue Auvézère et Excideuil en sera son chef-lieu.

Il regroupera les 31 communes suivantes :

  • Angoisse
  • Anlhiac
  • Brouchaud
  • Cherveix-Cubas
  • Clermont d’Excideuil
  • Coulaures
  • Cubjac
  • Dussac
  • Excideuil
  • Génis
  • La Boissière d’Ans
  • Lanouaille
  • Mayac
  • Payzac
  • Preyssac d’Excideuil
  • Saint Cyr Les Champagnes
  • Saint Germain des Prés
  • Saint Jory Las Bloux
  • Saint Martial d’Albarède
  • Saint Médard d’Excideuil
  • Saint Mesmin
  • Saint Pantaly d’Ans
  • Saint Pantaly d’Excideuil
  • Saint Raphaël
  • Saint Sulpice d’Excideuil
  • Saint Vincent sur l’Isle
  • Salagnac
  • Sarlande
  • Sarrazac
  • Savignac Lédrier
  • Savignac les Églises

L’élection se déroulera de 8h à 18h. Les électeurs de chaque commune voteront dans leurs communes respectives.
Les résultats de chaque commune de ce nouveau canton seront ensuite centralisés à Excideuil, chef-lieu.

A Excideuil, le vote s’effectuera dans la salle du Conseil de la Mairie.

Les binômes candidats dans le canton sont les suivants :

  • Bruno Lamonerie/Annie Sedan (majorité)
  • Jean-Pierre Cubertafon/Nathalie Mailler (UDD)
  • Josiane Marchesi/Frank Revil (FN)
  • Laurence Meynard-Delage/Jean-Claude Pinault (FdG).