Vendredi 23 septembre 2016 — Dernier ajout mercredi 26 octobre 2016

Dîner Spectacle

L’association Viv’Excideuil organise un dîner spectacle au profit de la Ligue contre le Cancer de la Dordogne le Samedi 22 Octobre 2016 dans la salle de spectacles du Château.

A partir de 20h, tarif unique de 40€ pour le dîner, les boissons et le spectacle.

Avec :

  • Olivier LAURENT, chanteur-imitateur

Certains rêvent de devenir artiste et d’autres le deviennent.
Pour Olivier Laurent, tout a commencé très tôt. Il aura suffi d’une rencontre avec Yves Montand à Saint-Paul-de-Vence, dans le sud de la France, pour que le déclic s’opère.
Olivier a six ans seulement, mais il a été bercé par les sons de Brel et de Brassens depuis toujours.
C’est certain : il montera lui aussi sur les planches un jour ! Sept années plus tard, il propose son premier spectacle. Son chemin est tracé. Né à Gand, Olivier Laurent se partage désormais entre sa Belgique et la France. Car l’artiste que vous allez apprécier donne tout sur scène. Sans calculer. Sans tricher. Lui qui a accompagné Patricia Kaas durant plus d’un an en tournée et connu le vertige de l’Olympia durant neuf soirées en première partie de cette grande dame de la chanson française. « Cela reste incontestablement mon plus beau souvenir à ce jour. J’espère y retourner un jour, en tête d’affiche cette fois. » Lui qui a si bien incarné le « grand Jacques », dans un saisissant tour de chant, nous revient avec son « concert impossible ». Un spectacle qui lui tient particulièrement à cœur. Olivier Laurent n’est pas un imitateur, c’est un « interprétateur », qui transmet une véritable émotion. Capable de vous emmener sur tous les registres, de Johnny à Pavarotti, d’Elvis à Christophe Maé. « Ce qui me fait avancer, c’est de déceler le bonheur dans les yeux des gens à la fin du spectacle. Ce que je retiens de mes vingt ans de carrière, ce sont avant tout de belles rencontres. Je suis très heureux d’être ici avec vous ce soir et de contribuer à aider un projet social.""

  • Marjolaine PIEMONT, auteur interprète

Marjolaine Piémont porte le prénom d’une herbe aromatique et démontre avec humour qu’elle n’a rien d’une plante verte. Elle se définit dans ce premier EP comme étant « Presqu’un animal ». Elle ne griffe pas, juste égratigne en douceur. Marjolaine livre avec élégance ses textes mordants. D’une voix duveteuse, elle pique avec désinvolture et n’hésite pas à appeler un chat un chat. Même si des instruments soufflent des vents contraires, Marjolaine Piémont s’érige et porte haut la parole d’une femme qui petite, disait « Quand je serai grande, je serai…. Un homme » !

Un matin de janvier 1994. Strasbourg, rue Gounod. Une affiche de Barbara en concert. Et c’est un hurlement qui retentit dans une voiture. Oui, c’est Marjolaine qui a crié de joie, dans les yeux de Marjolaine, des étoiles ont brillé.

Barbara lui donne envie de faire des infidélités à Purcell et Schubert. Car Marjolaine Piémont prend des cours de chant au Conservatoire. Elle chante très aigu, se passionne pour ces héroïnes créées de toutes pièces par des hommes Carmen, la Reine de la Nuit, Norma,…
Assoiffée de liberté, Marjolaine Piémont prend des trains à travers la plaine d’Alsace et arrive à Paris. L’histoire commence royalement avec Pierre Cardin qui lui offre son premier contrat chez Maxim’s. Elle arpente les scènes des caves de Saint Germain des Prés aux toits de Montmartre, de bars bondés en salles clairsemées, de Kaliningrad à Abidjan, et chante même en japonais ; le Japon, son pays d’adoption qui lui propose de chanter lors de la tournée Hit Songs des chansons françaises.

D’aventure en aventure, elle participe à des équipées fantastiques telles que Sol en Cirque ou Mozart l’Opéra Rock.
De sa rencontre avec des compositeurs tels que Vincent Baguian, Phil Baron ou Aldebert, Marjolaine accompagnée par le groupe Zago, va séduire peu à peu par ses chansons, des tremplins et des festivals « Muzik’Elles », « Le Mans cité Chansons », Les fils de Georges », « Changez d’air » ou encore « le Tremplin de Poupet ». En 2016, sort son premier EP « Presqu’un animal ». Ses chansons sont mises sur un piédestal grâce à Edith Fambuena et William Rousseau qui confèrent à cet opus des reflets cuivrés, des boucles et des refrains entêtants.

Réservations obligatoires, nombre de places limité au 06 87 83 61 09.
http://marjolainepiemont.com
http://olivierlaurent.eu