Mardi 23 mai 2006 — Dernier ajout mercredi 24 mai 2006

Amitié franco-allemande

Tous les deux ans, des collégiens de la cité scolaire passent une semaine en Allemagne dans les familles de leurs correspondants et quelques mois plus tard, les collégiens allemands font le voyage inverse et s’immergent dans la culture française.

Du 16 au 23 mai, vingt huit élèves allemands étaient en séjour culturel et linguistique dans la région.

Photo de groupe
Photo de groupe
Les élèves français avec leurs correspondants et leurs professeurs respectifs réunis pour une photographie commune.

Ils provennaient de la ville d’Eckernförde, région du Schleswig-Holstein à la limite de la frontière danoise et ont été accueillis par les familles de leurs correspondants français des classes de 4è et 3è germanistes du collège Giraut de Borneilh.

Les élèves étaient accompagnés par deux professeurs, Mme Tönnies et M Engelhardt.

Ce dernier était un ami de l’ancien proviseur M Rebeyrotte avec qui cet échange avait été mis en place il y a déjà 14 ans.

Perpétués avec Mme Ballereau, actuelle proviseure de la cité scolaire, les séjours ont lieu tous les deux ans.

Les élèves français se rendent en Allemagne puis ce sont les allemands qui viennent en France. Plus qu’un échange, il s’agit surtout de la concrétisation d’un projet pédagogique afin d’établir une relation amicale durable entre les jeunes générations des deux pays membres de l’Union Européenne.

Le but de ces voyages est de s’intégrer dans les familles accueillantes en s’adaptant à leur mode de vie : horaires, alimentation, rythme de vie…

Les jeunes allemands, tout comme leurs correspondants français, ont un programme chargé : des heures de cours, une visite du patrimoine français, grottes de Lascaux et de la Roque St Christophe ainsi que de Beynac, de l’accro-branche et diverses activités sportives.

Jeudi matin sur le marché, ils ont effectué un rallye dans la ville afin de connaître l’histoire d’Excideuil, l’origine du nom de ses rues (comme la rue Des Cendres, la rue du repos ou la rue des parfums) et sa population.

Il n’est donc pas question de simple tourisme mais de véritables échanges pour découvrir l’histoire et la culture du pays accueillant. Plus avant, il s’agit même de la découverte d’une région et de ses coutumes.

Les élèves qui avaient fait le voyage en Allemagne, accompagnés de Mme Laguionie et M Bélard professeurs d’allemands, avaient effectué un parcours similaire avec visite des sites, leçons d’histoire et découverte des modes de vie. Ils avaient également pu franchir la frontière danoise.

Trois des jeunes élèves allemands ont évoqué leurs premières impressions.

Julia, Paulina et Ann-Sophie ont 15 ans, comme tous leurs camarades, elles ont été placées dans les familles de leurs correspondants en fonction de leurs goûts et leurs centres d’intérêt : « Nous sommes très contentes d’être en France et les familles sont très gentilles. Sur le marché lors du rallye, les gens nous ont aidés même si on ne se comprenait pas toujours. Mais notre rythme de vie est différent, surtout pour les écoliers. En Allemagne, on arrive tôt à l’école ou au collège mais les cours se terminent vers 13h alors qu’en France, les élèves ont cours jusqu’à 17h, c’est très long. On les plaint les pauvres ! La nourriture aussi est différente mais sinon on se ressemble beaucoup avec les jeunes français. On aime les mêmes choses et attend les mêmes choses de la vie aussi. C’est très intéressant de voir la campagne et les beaux paysages car nous vivons près de la mer Baltique et les paysages sont totalement différents. Il y a beaucoup de verdure en Dordogne. »

Le séjour des jeunes élèves achevé, le retour au pays, très long (plus de 20 heures de voyage en bus), donnera sans doute lieu à de nombreux récits et comparatifs de photographies.

De beaux souvenirs en perspective pour ces adolescents en attendant un prochain séjour dans deux ans pour d’autres élèves de France et d’Allemagne.